• CouBR

COVID-19. Apprenez les 5 bonnes leçons du confinement

Dernière mise à jour : 20 avr. 2020


Crédit photos UNSPLASH

Coronavirus, confinement.


Mots qui ne vous choquent plus.


Vous avez adopté ad hoc un nouveau mode de vie.


Contraintes, questions, adaptations, inquiétudes.

...

Puis rien : silence, immobilité, rétrospection. Vient le temps de la réflexion. Votre pensée se concentre sur la vie d’avant et la vie d’après, sur ce que vous paraissait impossible hier et qui s’est réalisé en 24 heures.




le temps de la réflexion pendant le confinement
Réflexion
                Photo by Muffin Prakittiphoom on UNSPLASH

Cette situation est inédite mais elle fait partie de la vie. Il semblerait que tous les dix ans ou presque une épidémie ou pandémie bouleverse la vie de milliards de gens.


Au début du confinement vous avez longtemps écouté, lu, regardé les actualités partout dans l’espace médiatique et vous avez constaté que votre mental est mis à rude épreuve.

Avec le temps vous sentez que vous devez à tout prix surmonter l’angoisse et la tristesse de ces nouvelles, de cet inconnu, de cette incertitude. Tout naturellement vous trouvez la solution pour vivre dans un bien-être relatif - penser à autre chose, bref, contrôler ce que vous pouvez.


Leçon N°1 - Contrôlez ce que vous pouvez

Contrôlez vos activités


Télétravail en confinement de coronavirus
                Photo by Linkedin-sales-navigator on UNSPLASH

C’est une leçon importante par temps de crise quand la vie change brutalement. Garder le contrôle sur un nombre de choses de votre propre vie vous permettrait d’avoir des repères dans le chaos de l'épreuve et d’avancer. Garder le contrôle, même sur des petites choses, signifie que vous restez active et ne vous laisser pas abattre par les conditions nouvelles de vie.


C’est une leçon à apprendre et à mettre en application chaque fois quand dans votre vie un bouleversement survient. Inutile de se lamenter sur son sort, de chercher le ou les coupables et se plaindre sur les réseaux sociaux de tout et n'importe quoi. Adopter la position de victime n'a jamais été une bonne idée. Au lieu de cela, la personne perspicace choisira de saisir les opportunités qui se présentent, de contrôler ce qu'elle pourra. Se poser des questions, poser un regard neuf sur les situations, chercher à comprendre et réagir au mieux, vous permettrait de garder le contrôle.


Vous avez la possibilité de contrôler votre vie quotidienne en choisissant

- de vous lever tôt en semaine et suivre votre routine d’avant le confinement avec douche, petit déjeuner et de vous habiller pour la journée. La seule différence est que vous avez la possibilité de changer de style de business en casual.

- Vous pouvez faire de la gym pendant les poses du télétravail et/ou à la fin de la journée.

- Préparer les menus et les repas comme avant pour une semaine par le batch cooking.

- Maintenir l’ordre dans la maison de la même manière comme avant. Si vous faites votre lit le matin et ranger la maison le soir avant d'aller au lit, votre journée aura les repères de la vie « normale ».


Bref, gardez le plus fidèlement la routine d’avant la crise de coronavirus, l’agenda et les plannings. Et décidez de faire le maximum de vos journées de confinée. Y compris prendre soin de vous.


Contrôler ses réactions et ses attitudes dans le relationnel


Côté relationnel, vous pouvez choisir de contrôler vos réactions

- En restant à l’écoute de votre famille et vos amis


Femme heureuse parle au téléphone pendant le confinement. Happy at home.
Garder le morale pendant le confinement
                            Photo by UNSPLASH

- En choisissant les mots gentils et non anxiogènes pour vos conversations.

Rester déterminée et dynamique est la meilleure réaction et la meilleure stratégie pour avancer, non seulement en ce moment.


Leçon N°2 - VIVRE LE MOMENT PRÉSENT


L’expérience du passé


Vos parents ou vos grands-parents ont déjà vécu des situations pareilles. Et pourtant, ils affirment que leur vie a été heureuse.

Comment ça ?

Ils ont tout simplement appris à vivre le moment présent faisant de leur mieux en s’adaptant aux conditions de vie changeant constamment. Dans des périodes de crises et de catastrophes l’être humain fait face aux événements survenus en mobilisant ses forces et son énergie avec une concentration sur les repères les plus importants de sa vie – sa santé et bien-être, sa famille et ses amis, son travail. C’est la manière de survivre et de garder son moral.

Les avantages de la vie contemporaine


Et cela est la plus importante des leçons de ce confinement : vivre en se focalisant sur le positif que vous pouvez retirer de ce moment de la vie pour en profiter ici et maintenant.


Faire du sport


Par exemple :

- vous avez la chance de pouvoir faire du sport à la maison et de vous promenez à l’extérieur.


Femme active en sport à la maison; happy at home
Faire du sport à la maison pendant le confinement
                     Photo by Clem Onojeghuo on UNSPLASH

- Vous profitez de la nature intacte. En 1986 vos parents et vos grands-parents n’avaient pas cette chance après la catastrophe radioactive. Maintenant la nature peut vous offrir une pause enchantée. Et cela vous remplit de gratitude. La gratitude vous apporte du bien-être.


Vous faire du bien


Vous vous rendez compte que vous pouvez « transformer le citron en citronnade », autrement dit, profiter de ce moment pour faire ce qui vous fait du bien. Ce qui est possible de faire dans les conditions imposées. Ne pas attendre la sortie de ce confinement, mais utiliser les moments et les moyens disponibles pour vous procurez des petits plaisirs.


Garder le contact


Maintenant vous avez la chance de pouvoir appeler et voir votre famille et vos ami.e.s, de discuter, de rester en contact. D’ être rassurée. Qu’est ce que ça fait du bien de parler de tout et de rien avec une amie fidèle avec qui on peut tout se dire, se rappeler les moments ensemble, d’avoir un conseil…


Profiter de la culture


Aussi, ici et maintenant, avez-vous la possibilité de choisir des films, des livres, de la musique. De vous faire du bien.

L’aménagement du travail